Travailler à distance et confiné : 4 points d’attention

travailler à distance en confinement
Comment mieux travailler à distance en confinement
23 mars 2020
Préparons-nous pour 6 semaines de confinement
25 mars 2020
Afficher tout

Travailler à distance et confiné : 4 points d’attention

Merci aux participant-e-s

En cette période de confinement, vous travaillez à distance depuis chez vous et vous n’êtes pas totalement satisfaits de votre organisation actuelle. Si c’est le cas, je vous propose de partager un certain nombre de conseils et astuces qui marchent pour moi. Cela pourra vous aider ou vous inspirer pour trouver vos propres modes de fonctionnement.

Mes conseils et pratiques pour travailler depuis chez vous en période de confinement

Je précise que je n’ai pas la prétention de répondre à toutes les configurations individuelles complexes et très diverses : Seul ou en famille. Ville ou campagne. Espace de travail isolé ou non. Enfants autonomes ou pas. Position de responsabilité hiérarchique. Équipements et qualité du réseau Internet et mobile. Espace vital disponible. Environnement sonore…

Pour ma part, je vis et j’ai l’habitude de travailler dans un appartement que j’adore à Paris. J’apprécie particulièrement sa luminosité sans vis-à-vis, orienté plein sud, calme sur cours et avec un balcon qui me permet de respirer un peu d’air et de prendre les repas au soleil. J’ai vécu la première semaine de confinement avec mes enfants qui rejoignent leur mère une semaine sur deux. En tant que consultant indépendant, mes prestations en clientèle des prochaines semaines ont été reportées et je me concentre exclusivement sur mes activités à distance.

Comme je travaille depuis plus de 10 ans régulièrement à distance depuis chez moi, j’ai acquis un certain nombre de pratiques et réflexes que je vous propose de partager avec vous.

Mes conseils, adaptables en fonction de votre situation, en 4 points clés :

Prendre soin des relations : les personnes avec lesquelles vous êtes confiné.

  • Je viens de passer une semaine avec mes enfants qui sont adolescents. Cela s’est très bien passé. Je leur avais simplement demandé d’être attentif et je n’ai pas eu besoin de le leur rappeler. Au contraire, je les en ai félicité. Si nécessaire, cela doit faire le sujet d’une réunion de régulation en famille. Certaines vont même jusqu’à rédiger une charte de confinement.
  • Discuter des règles qu’on se donne ensemble : horaires de lever, coucher, silence, temps disponibles et indispo, usage des équipements et des espaces communs, partage des tâches ménagères, entrées/sorties, gestes barrière (lavage des mains en arrivant notamment), temps ensemble (repas, soirées…)
  • Idée de mettre en place un rituel quotidien de remerciements les uns envers les autres, pour que ce que chacun fait pour le bien-être de tous.

Prendre soin des relations : les personnes distantes : professionnels, amis et famille

  • Le travail à distance nécessite une organisation encore plus poussée, notamment avec les personnes en interne d’habitude accessibles. Avec nos clients et partenaires, on a souvent déjà l’habitude de travailler à distance.
  • S’enquérir de leurs besoins en pensant aux clients, aux personnes de l’entreprise, à votre responsable et à vos collaborateurs, à la direction de l’entreprise, à vos fournisseurs… Cela permet d’identifier les tâches à réaliser et à anticiper.
  • Consulter ses mails 2 ou 3 fois par jour pour rester attentif au monde extérieur.
  • Prévoir des réunions de coordination en bilatéral et en équipe (téléphone, visio) en prenant soin de bien les préparer, les cadrer et les piloter.
  • Appeler les amis, la famille, les proches : prévoir un temps réservé chaque jour. Testez l’apéro en ligne avec les amis.

S’organiser pour bien faire ce qui est important

  • Se lever à heure régulière et se construire un rituel du matin (voir le point suivant)
  • Organiser sa journée sur son agenda (Outlook ou autre). Identifier 1 priorité par jour (et une seule).
  • Attention à ne pas se faire déborder par le nombre de réunions en ligne.
  • Se réserver du temps pour réfléchir, pour produire, pour prendre de la hauteur. Au moins une heure par jour, le matin entre 9h et 11h si possible.
  • Le travail à distance est à priori plus efficace car on est moins sollicité. En cette période où beaucoup de monde travaille à distance, ce n’est plus toujours le cas.
  • Faire un point quotidien sur son organisation pour progresser, voir ce qui va et que l’on peut amplifier, voir ce qui ne va pas pour faire autrement…

Doser ses efforts pour entretenir son énergie dans la durée.

  • Bien dormir et se reposer.

– Pour moi : Réveil à 6h30 et rituel corporel du matin jusqu’à 7h : Cohérence cardiaque, séries d’exercices physiques d’éveil corporel des pieds à la tête, des orteils au cuir chevelu.

  • Attention à l’alimentation. Nous avons besoin de moins d’énergie mais le cerveau consomme du sucre et de l’oxygène.

– Respirer. Sortir prendre l’air et le soleil. 1h de promenade par jour (en tenant compte de ce qui est autorisé en cette période)

– Faire du sport, de la marche, si possible dans la nature.

  • Faire des pauses :

– Coupure d’une heure le midi, coupure le soir, coupure le week-end…