Comment faire rentrer l’éléphant dans le récipient?

Logo AFfPP
Congrès Français et francophone de Psychologie Positive – du 2 au 4 juin 2021
5 mai 2021
Manager face aux situations humaines complexes du retour progressif en présentiel
Soutenir les managers dans la situation actuelle, une nécessité !
15 juin 2021
Afficher tout

Comment faire rentrer l’éléphant dans le récipient?

Les participants en formation à la gestion du temps me disent souvent :

« Je n’arrive pas à tout faire. » Et elles attendent de moi que je leur dise comment faire pour tout faire.

Vous l’avez compris, dans cette image, l’éléphant représente mes activités et le récipient le temps dont je dispose pour réaliser ces activités.

 

La question « comment faire rentrer l’éléphant dans le récipient ? » est trompeuse, car quoiqu’on fasse l’éléphant ne rentre pas dans le récipient ! Et oui, nous n’avons pas le temps de tout faire. Et cela ne nous empêche pourtant pas de vivre. Ce qui nous stresse, c’est de vouloir tout faire et de se demander comment faire… Comme dit Thomas d’ANSEMBOURG auteur et conférencier belge « plus on fait de choses dans la vie et moins il y a de vie dans les choses qu’on fait ».

L’erreur est dans la question « comment faire rentrer l’éléphant dans le récipient ? » Ce n’est pas possible.

 

On me propose parfois de couper en morceau l’éléphant et de le faire rentrer par petits bouts dans le récipient. Un jour cette partie, le lendemain une autre. C’est la bonne piste, mais je propose de prendre davantage de hauteur.

 

La question que je suggère de vous poser est la suivante : quel plat allez-vous préparer pour vos invités ce soir ? Une queue d’éléphant au pistou, un steak à la banane ou bien une trompe accompagnée de riz au curry ? Non, je ne vous suggère pas de tuer un éléphant pour le manger et l’offrir comme plat exotique à vos amis ce soir. Je m’appuie sur l’image pour montrer l’importance primordiale du sens de nos actions. Que voulons-nous accomplir ? Pour qui ? Pour quoi faire ? Ce sont les questions du sens de nos activités que nous devons nous poser en priorité, pour définir quelles sont les activités importantes à planifier dans notre agenda pour les réaliser.

 

Il s’agit de sortir de la logique de l’accumulation des listes de choses à réaliser que nous n’avons jamais le temps de faire pour privilégier la réflexion sur ce qu’il est pertinent de prioriser par rapport à l’objectif visé.

 

Il arrive trop souvent dans les entreprises que la préparation soit insuffisante, sous-estimée, provoquant des retards qui s’accumulent. Quand, vient le temps de la production, les délais sont extrêmement réduits, on produit dans l’urgence et dans le stress au détriment de la qualité.

 

Gérer son temps, c’est faire ce qui est important, c’est-à-dire prendre du temps pour gérer son temps et décider de ce qu’on en fait !

 

Je vous ai alors élaboré un cycle de quatre étapes à suivre pour faire ce qui est important, cela consiste à  :

1. Identifier ce qui est important.

2. Planifier ce qui est important.

3. Faire ce qui est planifié.

4. Se détendre et se régénérer.

VOUS POUVEZ RETROUVER MON LIVRE EN CLIQUANT ICI

click

 

CONSULTEZ NOTRE OFFRE DE FORMATION :

Gestion du temps – Les clés de l’efficacité individuelle et collective Présentiel | A distance | Intra